• Le Verger photo
  • Le Verger photo
  • Le Verger photo

Recherche

Sondage

Rentrée 2018 : êtes-vous favorable à un retour à la semaine de 4 jours scolaires?
Oui
Non


Pour vos remarques ou réponses spécifiques sur ce sondage: ecrivez-nous
version imprimable

Le Verger découverte > Le Verger balades



 



































Sentiers de gloire...

Parfois, on les voit passer par groupe de 5 ou 6, bâton à la main, sac sur le dos, certains chaussés comme des montagnards à l’assaut d’un Everest improbable, d’autres encapuchonnés en prévision d’une météo plus ou moins capricieuse. Tous sont des marcheurs et tous savent que Le Verger sous des allures de petite commune tranquille, offre des sentiers propices à la randonnée, à la promenade et à la rêverie si chère à Jean-Jacques Rousseau.

Là, sous nos pas, des feuilles bigarrées, des glands, des bogues éventrées et leurs châtaignes, des branches de bois mort jouent une délicieuse partition automnale. Marche en pleine conscience ou non, difficile de ne pas succomber à la beauté et à la diversité de notre environnement naturel. Au détour d’un chemin, un sous-bois que borde un ruisseau, le Serein, et quelques peupliers dont les cimes semblent tutoyer les nuages.

À l’entrée d’une courbe, on distingue entre les branchages une sorte de clairière entre soleil couchant et brume naissante où paissent de jeunes vaches, qu'une curiosité bienveillante arrache quelques secondes à leurs ruminantes activités. Volontiers cabotines, elles s’approchent, s’alignent méthodiquement, prennent la pose puis à nouveau guidées par la faim, passent la tête sous la clôture et font de quelques feuilles de bruyère un repas improvisé. Notre marche peut reprendre jusqu’à une petite passerelle qui enjambe le Serein, pont d’un vaisseau fantôme que des générations de jeunes pirates ont pris à l’abordage. Après un rapide coup d’oeil à bâbord et à tribord, nous nous enfonçons à nouveau dans les sous-bois. Plus loin, un pommier, des pommes, l’envie d’en croquer et de chanter Bécaud : Pourquoi pas qu'on s'assoit sous un pommier à pommes ? Bien assis, bien à soi, on attend qu'elles tombent. Pas de doute, nous sommes bien à "Le Verger ». La balade et la ballade ne font que commencer.

Didier LEROY


 
Accueil      Plan de site      Contact      Mentions légales      Copyright © Mairie Le Verger 2010